Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment partager les vacances quand on est séparé ?

Comment partager les vacances quand on est séparé ?

Le 10 juillet 2013

Le partage des vacances est toujours un sujet épineux car chaque parent interprète les fameuses « moitié des vacances scolaires » à sa façon.

 

 

Comment doit-on les décompter ?

 

 

1°) Il faut tout d’abord être d’accord sur les dates officielles des vacances.

 

Ainsi pour l’été 2013, elles sont du 6 juillet après la classe au 3 septembre 2013 au matin, rentrée des classes.

 

Si les vacances de votre enfant sont différentes, soit parce que l’école dans laquelle il est scolarisé a des dates différentes décidée par le rectorat, soit parce que les élèves sont libérés plus tôt en raison des nécessités de disposer des lieux pour raisons d’examens, il conviendra alors de prendre les dates de l’école où est scolarisé l’enfant.

 

Ce sont les dates de l’académie dans laquelle l’enfant est scolarisé qui devront être prises en compte.

 

2°) Une fois les dates connues, on décompte le nombre de jours ; par exemple, pour l’été 2013, il y a 59 jours de vacances : si l’on partage par moitié, cela fait 29 jours et demi pour chacun des parents. La moitié sera le 4 août vers midi.

 

Bien sûr, si les parents s’entendent pour trouver une solution mieux adaptée à l’intérêt des enfants, celle-ci prévaudra toujours sur les décisions imposées par un Juge. Ainsi, les parents peuvent-ils prévoir un changement le samedi 3 août ou le lundi 5 août ou toute autre date.

 

Sans décision de Justice, les parents devront impérativement trouver un terrain d’entente : rien ne s’impose à eux si ce n’est le respect de l’enfant et de chaque parent.

 

3°) Si les vacances d’été sont réparties par quinzaine, comme c’est de plus en plus le cas pour les jeunes enfants, le même décompte s’opérera à partir du premier jour des vacances.

 

En l’espèce, le 6 juillet (à midi) jusqu’au quinzième jour, c’est-à-dire le 20 juillet (à midi) ; puis du 20 juillet au 4 août, puis du 4 août au 19 août et du 19 août au 2 septembre 2013.

 

Les Juges aux Affaires Familiales ne précisent généralement pas l’heure à laquelle les enfants doivent être remis.

 

Là encore, les parents doivent s’entendre, mais on ne décompte pas les heures !

 

Le même principe est appliqué pour les petites vacances scolaires, lorsque celles-ci dépendent de la même zone.

 

Le décompte est à revoir et à étudier en fonction de chaque cas, lorsque les enfants sont scolarisés dans des zones différentes.

 

Voilà les principes !

 

A vous maintenant de décider ce qui sera le mieux pour chaque parent, sans oublier que l’enjeu est l’enfant et c’est son intérêt qui doit primer !