Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Pervers narcissique : Pourquoi faut-il saisir l’instruction judiciaire : Juge aux Affaires Familiales, Juge des Enfants, Juge Pénal ?

Le Pervers narcissique : Pourquoi faut-il saisir l’instruction judiciaire : Juge aux Affaires Familiales, Juge des Enfants, Juge Pénal ?

Le 18 janvier 2018

La circulation de l’information relative à la définition du pervers narcissique a permis à nombre de personnes de s’identifier comme victime de ce type de comportement.

Les auteurs des différents ouvrages ont permis et permettent encore à tous et à chacun d’identifier le pervers narcissique dont l’attitude conduite sur la victime vers un épuisement quasi-total.

Une des composantes de ce comportement va résider dans l’apparence d’un être socialement « parfait ». Rien ou très peu ne transparait (en tout cas au début de la relation) de l’enfer qu’il fait vivre à sa ou ses victimes dans l’intimité de la sphère familiale.

Les violences psychologiques, l’absence d’empathie, la froideur émotionnelle, les pressions, mais également la dévalorisation, l’humiliation, les reproches incessants, le harcèlement qu’il va faire subir à sa victime sont des attitudes très difficiles à prouver.

Et même si les violences psychologiques sont réprimées par le Code Pénal (art 222-143 du Code Pénal), la preuve de ces méfaits n’est pas facile à rapporter.

Alors, pourquoi faut-il saisir l’institution judiciaire ?

Généralement, on considère que la meilleure solution face au manipulateur pervers narcissique est la fuite.

Mais lorsque l’on a des enfants, un exercice conjoint de l’autorité parentale et que le Code Civil pose comme principe que les enfants doivent avoir accès à leurs deux parents, il est bien évident que la fuite n’est pas la solution.

Alors, il faut saisir le Juge (aux Affaires Familiales, des Enfants ou le Juge Pénal) selon la situation de chacun, afin que celui-ci fixe des limites précises pour ainsi circonscrire la sphère d’intervention du pervers narcissique.

Cela permettra à la victime de se retrouver, de retrouver son espace vital – fortement restreint par l’attitude du manipulateur, de reprendre des forces physiques et mentales – afin de se reconstruire. Car c’est bien souvent une déconstruction voire une déstructuration psychologique à laquelle l’attitude du pervers narcissique a conduit.

Et cette reconstruction ne peut se faire seul : bien sûr, toutes les énergies des différents milieux doivent s’unir : la famille, les amis, les relations professionnelles, mais également le monde médical (médecin, psychiatre, psychologue et autres), et le monde judiciaire.

C’est la convergence de toutes ces aides, assistances, soutiens, interventions qui vont aider la victime à se battre pour recouvrer son unité.

Bien sûr, il faudra choisir la meilleure stratégie possible, choisir le Juge compétent qui devra intervenir pour faire cesser ces agissements malveillants.

Et là, le choix de votre Avocat, Spécialisé en Droit de la Famille, va être déterminant : car c’est un combat de longue haleine qu’il faut mener, mais il en vaut la peine !

Le Cabinet Chantal COUTURIER LEONI connaît bien ce type de personnalité perverse et pourra vous conseiller au mieux selon votre situation et vous assister pour choisir la meilleure stratégie à adopter.

Maître Chantal COUTURIER LEONI