Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Vers une reconnaissance de la MANIPULATION par les juges

Vers une reconnaissance de la MANIPULATION par les juges

Le 13 juin 2012

Il y a déjà quelques années, un Juge aux Affaires familiales avait prononcé un divorce aux torts exclusifs du mari en raison du fait que celui-ci s’était montré «pervers, manipulateur, immature et irresponsable, qu’il avait exercé sur sa victime un « harcèlement moral intolérable et l’avait dévalorisée et isolée ».
Une récente décision vient de nouveau confirmer la prise de conscience des Juges dans ce domaine ; en effet les faits de violences psychologiques ont été retenus par le Juge :

Un mari sollicitait une expertise «pour qualifier les maux dont souffrait l’épouse» et « mesurer son «propre» désarroi ».
Ce faisant, dit le Juge, le mari démontre qu’il considère son épouse comme « la » malade.
Le Juge ne s’est pas laissé prendre au jeu du manipulateur, la victime ayant, par ailleurs, démontré l’« irrespect » dont le mari faisait montre, « la manipulation » et le fait que celui-ci tentait de « la faire passer pour une malade », mais également en  « la dévalorisant dans son rôle de mère ».                      

Il est aujourd’hui réconfortant de constater l’évolution grandissante de la prise de conscience de ces faits par les Tribunaux.
Il reste toujours difficile de rapporter la preuve des agissements des manipulateurs, mais le législateur y a aidé en qualifiant et condamnant l’existence de violences psychologiques (notamment en mettant à la disposition des victimes un nouvel arsenal procédural).
Les victimes de ces violences ne doivent plus se croire isolées et sans recours : elles peuvent agir et mon Cabinet est présent dans ce domaine en particulier en ayant accompagné, soutenu et défendu bon nombre de victimes de ces situations.
 
 
… N’ayez plus peur d’agir !