Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Reconnaissance par un Tribunal des violences psychologiques

Reconnaissance par un Tribunal des violences psychologiques

Le 24 juin 2014

Il est des décisions de justice qui marquent une étape ou qui restent uniques dans leur côté prémonitoire.

On n’avait pas encore parlé de façon aussi médiatisée qu’aujourd’hui des violences psychologiques qui existent dans la société et encore moins dans le couple ; le diagnostic fait par la médecine psychiatrique sur les pervers narcissiques et les manipulateurs restait très confidentiel et ce type de comportement n’était pas identifié.

De sorte que lorsque j’ai été amenée à défendre une cliente victime de ces violences, c’est l’existence même de ce type de comportement qu’il était difficile de reconnaître. Et encore plus d’en rapporter la preuve devant un Tribunal.

Pourtant, un Juge aux Affaires Familiales a eu l’audace et le courage dans une décision de justice de 2002 de prononcer un divorce pour faute sur la base de ces faits de violences psychologiques, à savoir : « qu’il a exercée sur elle unharcèlement moral intolérable, l’a dévalorisée et isolée; qu’elle apporte la preuve de ces faits par la production d’attestations précises et concordantes … Qu’en conséquence, il y a lieu de prononcer le divorce aux torts du mari ».

Quel courage ! Merci Madame le Juge d’avoir su reconnaître le bien-fondé d’une telle situation !

Ce jugement a eu un effet réparateur incontestable grâce auquel ma cliente a pu se reconstruire, reprendre sa vie en mains et continuer sa route.

Certes, tout n’a pas été réglé ni solutionné par cette décision. Mais ce fut une étape fondamentale dans l’existence de cette justiciable.

Ses espoirs dans la justice n’ont pas été vains… et même si de nos jours, il est rare de trouver de telle motivation dans une décision, tout espoir n’est pas perdu et il faut continuer à se battre et croire en la justice.

C’est pour cela que je suis à vos côtés avec toute mon équipe.