Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Action en annulation d'une reconnaissance de paternité

Action en annulation d'une reconnaissance de paternité

Le 29 mars 2012

La vie est parfois bien ingrate !

Un homme et une femme se fréquentent pendant quelques temps ; Mademoiselle est présentée à la famille de Monsieur qui l’accueille très chaleureusement comme leur future belle-fille.

D’autant que Mademoiselle se trouve enceinte, ce qui réjouit tout le monde.

Mais les relations du jeune couple se dégradent très vite dès avant le mariage et les vraies intentions de la jeune femme apparaissent au grand jour : «récupérer le plus d’argent possible » : ce qu’elle ne manque pas de faire savoir à l’entourage (sms, mail, déclaration …).

Toutefois, Monsieur reconnaît l’enfant, paie une pension alimentaire (sans y avoir été condamné), et veut exercer des droits de visite et d’hébergement. Il saisit les tribunaux et le Juge aux Affaires Familiales va lui accorder l’exercice de ses droits.

La mère s’oppose et prétend que Monsieur ne serait pas le père.

C’est dans ces conditions que la mère engage une action en contestation de paternité.

Les tests ADN sont ordonnés par le Tribunal et le verdict tombe : Monsieur n’est pas le père : sa paternité est donc annulée.

Toutefois, le Tribunal va accorder des dommages et intérêts à celui-ci pour la faute commise par la mère, faute qui a consisté à faire croire à ce Monsieur qu’il était le père pour ensuite contester cette paternité.

La situation est bien difficile à vivre, Monsieur a été manipulé (comme toute sa famille), mais les tribunaux ont montré qu’on ne peut pas se jouer des gens : Une certaine morale est préservée.